Estimeo au CES 2020

janvier 27, 2020

Are you CES ready ?

C’est avec une forte dose d’excitation mélangée à une fatigue indéniable que l’équipe Estimeo est arrivée au cœur du désert de Mojave le 6 janvier dernier.  Las Vegas … Ce lieu si emblématique où divertissement rime avec argent, architecture avec démesure, et culture avec casinos et écrans géants. Démesure et désastre écologique ?..

C’est un autre sujet !

Le 7 janvier 2020, hébergé entre la tour Eiffel et la Statue de la Liberté, au cœur de Venise, et dans un climat froid et sec, le Consumer Electronic Show ou CES ouvre ses portes.

Accompagnée de plusieurs centaines de milliers de personnes, après 30 minutes de marche entre le parking du Venitian Hotel et l’entrée du Sands, l’équipe Estimeo pénètre dans le salon incontournable de la tech à l’international.

Nous y sommes, au cœur de l’innovation !

C’est désormais le moment du retour sur ces quatre jours intenses avec plus de 200 startups rencontrées et plusieurs dizaines que nous allons accompagner, un nombre incalculable de découvertes, plus de 20km parcourus par jours et quelques tours de roulette au casinos, je propose un petit florilège du CES 2020.

Cocorico !

Leroy Merlin, Le Grand, La French Tech, Le village By CA, l’IMT, Business France, … la délégation française est venue en force.  

Quand est-il des startups françaises ?

Voici la liste des 10 pays les plus représentés au CES. 

Les startups françaises sont mises à l’honneur au CES et représentées en force à l’Eureka Park – environ 250 -. C’est une belle réussite pour le label Frenchtech qui valide encore une fois sa légitimité à l’international. 

Il est cependant important de rappeler qu’en 2019, le nombre de startups françaises étaient supérieur à 380, la sélection se durcit d’année en année. 

Les secteurs les plus représentés 

Les différents secteurs représentés au sein de la FrenchTech au CES 2020.

La santé et le bien-être était le secteur le plus représenté au sein des startups françaises au CES avec 47 startups.

A l’image de la Frenchtech 120, programme dédié aux startups en phase d’hyper-croissance, où les healthech représentent 20% de l’ensemble de la liste.  Par ailleurs, ce secteur arrive en tête des secteurs ayant levé le plus de fonds en 2019 avec 952M€ levés. 

BioTech, Medtech, Sleeptech, Digital therapy,  …

Nous avons eu le plaisir de retrouver Nous avons eu le plaisir de retrouver l’équipe d’Xrapid  avec leur  un outil de numération sanguine portable baptisé Xrblood, Bodyo et sa capsule à taille humaine pour faire son bilan de santé mais aussi de découvrir Lexilife qui améliore le quotidien des dyslexiques, Moonhealth la plateforme de télésurveillance du Diabète, Olythe l’éthylotest connecté nouvelle génération, Passcare la plateforme de santé numérique, Moovency qui a développé la technologie Kimea pour calculer les risques de troubles musculosquelettiques, Morphee qui nous aide à retrouver le sommeil et tant d’autres que je regrette de ne pas citer.

Suivi de près par le secteur Community Lifestyle regroupant notamment les Sportech, Smarthome, Hospitality & leisure, Foodtech… représentant 18% des startups françaises.

Nous avons notamment rencontré Allroad avec sa coque de téléphone design, MyFitSolution qui va révolutionner la course à pied en musique, ActiveLook et leurs lunettes connectées, Havr qui développe des systèmes de contrôle d’accès ou encore Myfood et leur serre aquaponique connetée, avec encore une fois tant d’autres que je ne peux énumérer.

Et enfin, IA, deeplearning, software, IOT, chatbot, greentech … restent des mots clés bien présents au CES. 

Une énergie positive. Le CES attire les décideurs 

« Salon grandiose, des salons comme ça, ça fait grandir »

« En quatre jours, nous pouvons tester le marché mondial »

Véritable accélérateur d’opportunités de croissance et de rencontres qualifiées, le CES attirent les décideurs de grandes entreprises, notamment français, inaccessibles en temps normal.

la FrenchTech avec la présence de leur directrice Kat Borlongan

A l’unanimité, les entrepreneurs nous ont exprimé leur satisfaction d’avoir pu rencontrer des décideurs de grandes entreprises. Les rencontres en sont d’autant plus qualifiées. « A travers les mails, LinkedIn, nous ne réussissons pas à atteindre ces personnes »

Le CES reste ainsi gage de confiance et l’après CES se traduit par une notoriété augmentée et de nombreuses opportunités de croissance que les startups devront qualifier et transformer. 

Finalement, le plus important pour une startup est d’attendre le bon moment pour venir au CES, ne pas y aller trop tôt au risque d’avoir un retour sur investissement décevant. Il faut en effet pouvoir répondre aux demandes de potentiels futurs clients étrangers.

CES 2020, en perte de vitesse ? 

Pour les habitués, l’édition 2020 a été bien plus calme que les années précédentes.

A l’année prochaine Vegas

Quel est l’impact réel du CES sur les startups ?

Le CES a-t-il une influence sur la valorisation des startups ?

Finalement, quel est le ROI ?

Autant de questions qui trouveront des réponses dans les mois à venir, Restez connectés !

Maud, Estimeo